• Marie Burvingt-Michel Bouttier

Moi Sarah 14 ans, je vous ouvre mon école de Théâtre ! 2***


On m'a laissé carte blanche pour parler de l'Ecole Paris Marais et de ma passion de jouer!

Je relève ce défit avec plaisir.

Voici donc le sujet de mon second billet:

Les souvenirs de Théâtre de toutes ces années...

Viens... je vais tout te raconter...

« Je me souviens » Tu te l’as surement dit un jour ? Moi je me le dis un peu chaque jour

(c’est pour ne pas oublier).Et... si on replongeait dans nos souvenirs de Théâtre, les plus profonds ?

Un voyage unique qui commence à nos 8 ans ou peut-être 10 ans. En vérité je suis rentrée à l'Ecole Paris Marais quand j’avais 11 ans.

Mais j’ai eu des amis qui m’ont raconté leurs cours, à l'école quand ils avaient 8 ans.

Ils se sont au début rappelés d’un exercice qui s’appelle la « photo »

(dans cette exercice on a 5 secondes pour créer une image qui décrit un lieu, un objet, une sensation, une action)...pas facile !

Ils se sont souvenus d’un autre exercice qui les ont fait rire, il se nomme « l’ours » (déjà le nom fait rire ), je l'ai travaillé aussi!

Le but de cet exercice est très simple faire rire des statues (je n’en dit pas plus car il faut vraiement le vivre !)

Pour certains, le plus important et le plus étonnant ce fut quand on leur a donné leur premier texte... un petit texte, certes, mais un texte qui parle d'eux, avec des sujets de leur âge. Un texte qui permet d'exprimer, sa sensibilté, son humour, ses doutes, sa fantaisie...

Pour d'autres, c'est la longue liste d'émotions qu'ils ont apprécié.

Ils n’auraient jamais pensé qu’il en eu autant. Figures toi, il y en a tellement qu’on doit faire des dictionnaires d'émotions, de sentiments et de caractères! ( tu t'imagines, le nombre !)

Quelles variétés d'humeurs et d'expression, on peut faire!

Le théâtre, c'est vraiement une activité qui te procure, la liberté!

Mais c’est à mes 13 /14 ans que je garde des souvenirs uniques avec tous mes amis.

C'est aussi la belle robe que j’ai mise pour l’évaluation, elle m’a permis de me mettre dans la peau de mon personnage.

De mes souvenirs les plus forts, ce sont les spectacles de fin d'année!

Comment ne pas les oublier ? Les lumières sur moi presque à faire pleurer les yeux, le public à la fin du spectacle qui nous félicitent, et tous ces rôles très importants qu’on m’a donné. C’est inoubliable ! Tu ne t’imagines pas le bonheur!

Sur scène on se sent libre, on s’amuse, « c’est comme si on avait des ailes ».

Puis on peut tout montrer « on montre notre caractère en jouant ».

Evidement il y a le trac!(mais tu sais c’est un moteur pour jouer).

Dans les coulisses, je te raconte pas l’ambiance (elle est géniale) avec les ragots de certains, la peur des autres, l’excitation commune.

« C’est l’aboutissement d’un long travail du cours de l’année » c’est un rêve qui se partage avec tous (le public, les profs et les élèves).

Pour finir j’aimerais te parler des scènes qu’on nous donne.

En un mot, elles permettent de chercher des facettes de toi qui sont cachées et elles sont toujours différentes.

Désolée, si je parle trop, mais tu vas t’y habituer... car je vais t'envoyer encore des billets.

Alors tu t’inscris ? Tu ne peux plus refuser (enfin je crois?)

Sarah

19 vues0 commentaire